REGINA — L’avocat d’une athlète paralympique devenue quadraplégique après avoir plongé dans la piscine de l’Université de Regina a déclaré que sa cliente était soulagée d’avoir eu gain de cause dans une poursuite liée à l’accident.

Un jury a en effet décidé, tard vendredi soir, que l’université était responsable de ce qui était arrivé à Miranda Biletski, il y a 12 ans, et a accordé à la plaignante 9,1 millions $.

Alan McIntyre, l’avocat de la jeune femme, a affirmé que cette dernière était ravie que les jurés eurent statué que c’était la faute de l’Université de Regina et non la sienne ou celle du club de natation qui avait loué la piscine.

«Ç’a été un moment très émotif parce que l’université avait toujours rejeté la responsabilité sur elle. Ils disaient que c’était de sa faute, alors elle a été très soulagée», a confié Me McIntyre en entrevue avec La Presse canadienne, samedi.

Miranda Biletski peut bouger ses bras et ses épaules, mais ne peut utiliser ses mains que de façon limitée.

Selon l’avocat, la somme établie par le jury sera suffisante pour couvrir les soins requis par l’état de Mme Biletski pour le reste de sa vie.

«C’était vraiment l’objectif et c’est ce que les jurés lui ont donné», a-t-il indiqué.

Miranda Biletski avait plongé dans la piscine de l’Université de Regina depuis les blocs de départ durant une pratique de son club de natation en juin 2005. La nageuse, alors âgée de 16 ans, avait toutefois heurté le fond du bassin et s’était fracturé une vertèbre cervicale. L’accident l’a laissée quadraplégique.

Durant le procès, Alan McIntyre avait soutenu que la piscine n’était pas sécuritaire et que c’était pour cette raison que le règlement de l’université interdisait de plonger depuis le bord du bassin.

Les jurés ont été informés que la profondeur de la piscine, soit quatre pieds (1,22 mètre), était indiquée dans les tuiles ornant le bassin. Mais la grande question était de savoir si le niveau de l’eau y était assez élevé.

D’après les faits rapportés devant la cour, la personne responsable de remplir la piscine avait ajouté de l’eau qu’une seule fois dans les deux mois précédent l’accident de Mme Biletski.

Miranda Biletski est la première femme à s’être jointe à l’équipe de rugby en fauteuil roulant du Canada.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!