Adrian Wyld Adrian Wyld / La Presse Canadienne

MANILLE, Philippines — Des environnementalistes philippins reprochent à Justin Trudeau de n’avoir rien fait pour débarrasser Manille de la centaine de conteneurs remplis de déchets canadiens qui pourrissent depuis quatre ans dans le port.

Les autorités philippines avaient accepté la cargaison à l’époque parce qu’elle devait contenir des matières plastiques recyclables. Or, les douaniers ont par la suite découvert qu’il s’agissait plutôt d’ordures de peu de valeur, juste bonnes pour l’enfouissement.

Selon des environnementalistes, les 103 conteneurs sont remplis de 2500 tonnes de vieux câbles électriques, de disques compacts ou de gobelets de plastique, mais aussi de couches jetables souillées.

Les environnementalistes et les responsables de la santé publique à Manille dénoncent depuis quatre ans la présence de ces ordures canadiennes, et demandent à Ottawa de les rapatrier.

Les organismes craignent que les conteneurs n’aient déjà contaminé le secteur où ils sont entreposés, notamment à cause des fortes pluies. Les douanes philippines soutiennent d’ailleurs que la cargaison pourrait être dangereuse et elles l’ont saisie, en attendant une décision judiciaire ou politique.

Lors de sa plus récente visite à Manille, il y a deux ans, au sommet du Forum de coopération économique pour l’Asie-Pacifique (APEC), M. Trudeau avait été accueilli en vedette du rock, attirant des foules d’admiratrices en délire. Un journaliste de Manille avait quand même pu demander au premier ministre ce qu’il entendait faire des ordures canadiennes. M. Trudeau avait indiqué qu’une «solution canadienne» était en préparation, et il avait promis des mesures législatives pour que cela ne se reproduise plus à l’avenir.

«Cela fait deux ans déjà et les ordures sont toujours là», rappelle aujourd’hui Aileen Lucero, coordonnatrice nationale d’une coalition à Manille pour une saine gestion des déchets (EcoWaste Coalition), l’un des nombreux organismes philippins qui luttent pour la disparition de ces conteneurs.

Le hasard a voulu que pour une séance de photo mise en scène, dimanche, M. Trudeau se soit trouvé à moins de 100 mètres des conteneurs. En visite à Manille pour le sommet de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est, le premier ministre a fait les manchettes des médias locaux lorsqu’il est allé manger dans un restaurant-minute d’une chaîne philippine qui a ouvert une succursale l’an dernier à Winnipeg.

Mme Lucero aurait bien aimé que M. Trudeau vienne voir de ses yeux les conteneurs, tout près de là.

Francisco Fernandez, chef de mission adjoint à l’ambassade des Philippines à Ottawa, explique que le dossier est actuellement devant les tribunaux, et il soutient que les autorités des deux pays tentent toujours de trouver une solution.

Questionné sur le sujet, Justin Trudeau a dit avoir discuté de l’enjeu avec le président Duterte et «travailler ensemble pour régler la situation».

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!