OTTAWA — Le 1 pour cent des Canadiens les plus riches ont vu leur part du gâteau grossir en 2015.

Ces 270 930 Canadiens ont ainsi empoché 11,2 pour cent des revenus à travers le pays en 2015, contre 10,3 pour cent l’année précédente, selon une étude de Statistique Canada.

Pour ce groupe privilégié du «1 pour cent», il s’agit d’une première hausse de leur part du revenu total depuis 2006, relève l’agence fédérale.

En 2015, leur revenu moyen était de 529 600 $.

Il s’agit là d’une hausse de 12,2 pour cent en un an pour ces contribuables qui gagnent au moins 234 700 $ par année pour pouvoir décrocher une place dans cette catégorie du 1 pour cent.

«Le gâteau lui-même a grossi au cours de l’année, mais leur part du gâteau a augmenté aussi», a commenté en entrevue Eric Olson, analyste principal, division de la statistique du revenu, chez Statistique Canada.

Le revenu dans ce cas inclut les salaires, les dividendes sur les actions, les intérêts sur les investissements et toutes les prestations gouvernementales comme celles pour les enfants.

Statistique Canada attribue cette poussée à une croissance des revenus de dividendes des sociétés canadiennes.

Près de 41 000 Québécois font partie de ce lot de déclarants du palier supérieur de 1 pour cent en 2015.

Plus de femmes dans le 1 pour cent

La présence des femmes parmi les déclarants du palier supérieur du 1 pour cent a par ailleurs progressé, atteignant une proportion record de plus de 23 pour cent.

«C’est l’accroissement annuel le plus élevé depuis presque 30 ans», fait remarquer M. Olson.

Côté provinces, l’Alberta enregistre la baisse la plus importante du nombre de déclarants du palier supérieur de 1 pour cent.

M. Olson attribue cette situation notamment à deux facteurs: «en 2015, on commençait à ressentir les effets de la baisse du prix du pétrole», avance-t-il. Et des résidants de l’Alberta ont quitté la province.

Le revenu médian de l’ensemble des déclarants canadiens s’établissait en 2015 à 33 400 $, et leur revenu moyen à 47 100 $ — en hausse de 2,6 pour cent par rapport à l’année précédente, peut-on aussi lire dans l’étude.

Les 5 Québécois les plus riches (valeur nette), selon la liste du magazine Forbes, en date du 15 novembre 2017

Emanuele Lino Saputo: 5,6 milliards $ US (269e rang), de l’entreprise de produits laitiers Saputo

Alain Bouchard: 3,3 milliards $ US (581e rang), fondateur du groupe Alimentation Couche-Tard

Robert Miller: 2,7 milliards $ US (745e rang), fondateur de Future Electronics

Charles Bronfman: 2,3 milliards $ US (896e rang), de l’entreprise de spiritueux Seagram

Jean Coutu: 1,19 milliard $ (1098e rang), du réseau de pharmacies portant son nom

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!