Arcata police Félix Desautels-Poirier

MONTRÉAL — Le corps d’un jeune homme de Sherbrooke, qui était porté disparu depuis deux semaines à Arcata, en Californie, a été retrouvé lundi.

Dans une entrevue avec La Presse canadienne, la police d’Arcata a confirmé que le cadavre retrouvé était bel et bien celui du Canadien recherché.

Selon un porte-parole de la police, le corps de Félix Desautels-Poirier a été retrouvé dans un marais situé dans un parc de la ville. Félix Desautels-Poirier, 25 ans, s’était rendu avec des amis en Californie.

C’est un membre de la famille du jeune homme qui a d’abord découvert le corps, lundi, a indiqué la police. Le père du jeune homme s’était rendu en Californie la semaine dernière.

Rick Gaudreault, un ami et ancien colocataire de Félix, s’est dit «triste et consterné» en apprenant la nouvelle.

«C’était une personne passionnée dans toutes les sphères de sa vie», s’est souvenu M. Gaudreault. Selon lui, Félix avait une passion pour la cuisine et les voyages et «rien ne pouvait arrêter son ambition».

Pour le moment, la police ne soupçonne pas d’élément criminel dans cette affaire. Les autorités américaines disent attendre un rapport du coroner.

«C’est une situation très inatendue pour tous les gens qui le connaissent (Félix)», a ajouté Rick Gaudreault.

Le service de police du nord de la Californie avait lancé le 10 novembre un appel à l’aide du public pour retrouver le jeune Québécois. Le résidant de Sherbrooke avait été vu pour la dernière fois trois jours auparavant avec des amis à Arcata, à environ 500 kilomètres au nord de San Francisco.

Selon les informations à ce moment, il semblait que le groupe ait fait la fête et que M. Desautels-Poirier se soit endormi au sol, dehors. À leur réveil, ses amis auraient constaté que le jeune homme n’y était plus, mais que ses effets personnels étaient encore sur les lieux, dont son téléphone cellulaire et ses lunettes.

En entrevue au journal Times Standard au moment de sa disparition, la mère du jeune homme, Claudine Desautels, avait affirmé qu’elle ne pouvait se rendre pour le moment en Californie car elle devait suivre des traitements de chimiothérapie.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!