OTTAWA — La Compagnie de la Baie d’Hudson (TSX:HBC) affirme avoir dépensé plus de 425 000 $ US jusqu’à maintenant pour se conformer aux demandes de documents du Bureau de la concurrence, qui enquête sur des allégations de pratiques trompeuses en ce qui a trait aux prix de ses matelas.

Dans un document déposé devant le Tribunal de la concurrence, le détaillant indique avoir investi plus de 6500 heures-personnes pour produire 37 000 documents demandés en vertu de la plainte formulée par le Bureau en février.

La Baie (HBC) estime qu’une requête récente pour obtenir plus de documents est déraisonnable parce que ceux-ci porteraient une date ultérieure à celles où les délits évoqués dans la plainte originale auraient eu lieu.

Selon l’organisme de réglementation, HBC aurait indûment gonflé les prix habituels de certains ensembles de matelas et de sommiers pour annoncer d’importantes réductions, donnant du coup l’impression qu’il s’agissait d’offres avantageuses.

La plainte accuse la société d’avoir eu recours à ces pratiques trompeuses partout au Canada entre les mois de mars 2013 et de janvier 2015. Le Bureau de la concurrence demande que La Baie mette fin à ces pratiques et qu’elle paye une sanction administrative.

HBC a nié que ses pratiques commerciales étaient trompeuses dans le dépôt de sa défense présenté en avril.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!