Graham Hughes

MONTRÉAL — Le gouvernement québécois songerait à devancer au 15 novembre la date à laquelle les automobilistes de la province doivent obligatoirement faire installer des pneus d’hiver sur leur véhicule et à augmenter les amendes pour ceux qui ne respectent pas les règles.

Le Québec demeure la seule province au pays à avoir une loi obligeant l’installation de pneus d’hiver. Actuellement, la loi, adoptée il y a près de neuf ans, exige que les conducteurs québécois roulent avec des pneus d’hiver du 15 décembre au 15 mars sous peine d’écoper d’une amende variant entre 200 et 300 $.

En Colombie-Britannique, les automobilistes sont contraints de munir leur véhicule de pneus d’hiver s’ils circulent sur certaines autoroutes provinciales, principalement à l’intérieur des terres et en montagne.

Même s’il arrive que l’adoption d’une loi similaire à celle du Québec soit proposée dans les autres provinces, ces dernières semblent ne pas souhaiter aller de l’avant avec une telle mesure.

Les groupes d’intérêt sont d’accord pour dire que les pneus d’hiver devraient être utilisés dans la vaste majorité du pays, notamment dans les Maritimes, les Prairies et de larges pans de l’Ontario, mais estiment qu’une approche incitative donnerait de meilleurs résultats.

Selon Lewis Smith du Conseil canadien de la sécurité, il y a des endroits au Canada où les pneus d’hiver, qui sont recommandés lorsque le mercure chute en bas de 7 degrés Celsius, ne sont tout simplement pas nécessaires.

M. Smith croit que des campagnes de sensibilisation informant les conducteurs sur les différences entre les pneus toutes-saisons et d’hiver dans des conditions hivernales seraient beaucoup plus efficaces qu’une loi.

D’après la rumeur, le gouvernement de Philippe Couillard devrait présenter un projet de loi requérant l’utilisation de pneus d’hiver entre le 15 novembre et le 15 mars juste avant la pause du temps des fêtes.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!