MONTRÉAL – Ne voulant être en reste avec les annonces qui se multiplient en vue de la prochaine campagne électorale, Québec solidaire (QS) et Option nationale en ont fait une commune mercredi à Montréal.

La coporte-parole de QS, Françoise David, et le chef d’Option nationale, Jean-Martin Aussant, ont indiqué que leurs partis ont en quelque sorte signé un «pacte de non-agression» dans leurs comtés respectifs.

Option nationale a ainsi annoncé qu’il n’allait pas présenter de candidat dans la circonscription de Gouin, où Mme David va tenter à nouveau sa chance de se faire élire.

Un juste retour des choses puisque QS avait récemment décidé qu’il ne lancerait pas de candidat dans la course dans le comté de Nicolet-Bécancour, le nouveau nom de la circonscription actuellement représentée par M. Aussant.

La façon de procéder est cohérente avec leurs positions, puisque les deux partis sont en faveur d’un mode de scrutin proportionnel.

Et l’entente devrait aider les deux candidats à se faire élire, en évitant la division du vote progressiste, croient-ils.

Malgré ce pacte, les deux partis ne sont pas interchangeables et voter pour l’un ne revient pas à voter pour l’autre, a précisé M. Aussant.

«On est pas les deux partis les plus loin au Québec sur le plan idéologique et sur le plan politique. Mais on a quand même nos raisons d’exister tous les deux», explique-t-il.

«Notre principale différence réside dans la démarche que l’on propose de part et d’autre pour ce qui est de l’accession du Québec à la souveraineté mais quant au reste du programme, il y a énormément d’éléments similaires. (…) C’est ça qui rend aussi vraiment facile le fait d’avoir quand même longuement mûri, mais d’avoir décidé, cette entente», a ajouté Mme David.

Les deux partis maintiennent leur objectif de présenter des candidats dans 124 des 125 comtés, soit toutes les circonscriptions du Québec, moins celles qui viennent de faire l’objet du «pacte».

Il n’y a pas de discussion pour l’instant pour élargir l’entente à d’autres comtés.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!