QUÉBEC — Le gouvernement Couillard présentera dimanche son plan d’action de lutte à la pauvreté, dans lequel figurerait l’instauration d’un revenu minimum garanti, qui serait toutefois assorti de plusieurs conditions.

L’importante annonce sera faite en après-midi, à Québec, par le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, François Blais, ainsi que la ministre déléguée à la Santé publique, Lucie Charlebois.

Le gouvernement miserait sur plusieurs incitatifs favorisant le retour au travail de personnes qui bénéficient actuellement de l’aide sociale. L’objectif serait de sortir 100 000 personnes de la pauvreté.

Invité au dévoilement du plan dimanche, le Collectif pour un Québec sans pauvreté dit attendre le gouvernement «de pied ferme». En entrevue à La Presse canadienne, le porte-parole Serge Petitclerc rappelle que le contenu de ce plan d’action est attendu depuis plus de deux ans.

M. Petitclerc note que dans le titre du plan d’action, l’expression «lutte contre la pauvreté» a été remplacée par «l’inclusion économique». Il se demande si le gouvernement n’est pas en train de «trahir» l’esprit de la Loi visant à lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale en misant uniquement sur l’incitation au travail.

Serge Petitclerc déclare qu’à priori, ses attentes sont peu élevées. Il estime que l’objectif de faire sortir 100 000 personnes de la pauvreté est à la fois «trompeur et peu ambitieux».

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!