HALIFAX — La Ville de Halifax va présenter ses excuses, lundi, à une ex-pompière qui se bat depuis 12 ans pour faire reconnaître un problème de discrimination sexuelle systémique.

Liane Tessier a annoncé la semaine dernière qu’une entente avait été conclue avec la municipalité après des années de dénonciation de comportements offensants et irrespectueux envers elle de la part de ses collègues masculins.

Mme Tessier précise que l’entente inclut une indemnisation financière ainsi qu’un engagement du service d’incendie régional de Halifax d’adopter huit nouvelles politiques proposées par l’ex-pompière.

Selon madame Tessier, la Commission des droits de la personne de la Nouvelle-Écosse va assurer un suivi pour s’assurer de l’application des nouvelles politiques par le service d’incendie.

La femme de 53 ans a déposé sa première plainte de discrimination sexuelle en 2005 à la caserne d’incendie de Herring Cove, alléguant être ostracisée et être la cible de «commérages malicieux» après avoir dénoncé la situation.

Elle rapporte avoir déposé une plainte officielle à la direction et avoir été renvoyée vers un consultant en relations humaines qui aurait «minimisé et nié» toutes ses dénonciations de harcèlement.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!