Archives | TC Media

MARKHAM, Ont. — Le gouvernement américain soutient qu’un centre commercial de la région de Toronto est l’une des plaques tournantes mondiales de la contrefaçon et du piratage.

Le «Pacific Mall», un centre commercial à prédominance chinoise situé à Markham, en banlieue de Toronto, est l’un des 18 endroits physiques et 25 sites en ligne épinglés dans un rapport du Bureau du représentant américain au Commerce.

Selon le gouvernement américain, les ventes d’articles contrefaits au «Pacific Mall» sont «tentaculaires», et les vendeurs «agissent souvent en toute impunité», puisque les dénonciations «aux forces de l’ordre locales restent souvent lettre morte».

Le rapport soutient que certains articles contrefaits vendus au centre commercial — dont des cosmétiques, des lunettes de soleil et des parfums — peuvent représenter un risque pour la santé et la sécurité des consommateurs.

Le «Pacific Mall» est le seul centre commercial canadien cité dans le rapport américain, mais il semble que l’un des sites de commerce en ligne de produits contrefaits qui croît le plus rapidement serait situé au Canada.

La Gendarmerie royale du Canada et la Police régionale de York ont souvent saisi au «Pacific Mall» des produits contrefaits — notamment des appareils électroniques, des DVD, des jeux vidéo.

Il a été impossible d’obtenir les commentaires de la direction du centre commercial.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!