Facebook Bruce McArthur

TORONTO — Quelques mois après avoir minimisé les craintes sur la présence possible d’un tueur en série dans le village gai de Toronto, la police a affirmé jeudi avoir arrêté un homme et croire qu’il pourrait être responsable des morts présumées d’au moins deux hommes disparus dans le quartier.

Bruce McArthur, un Torontois de 66 ans, a été arrêté et accusé de meurtre au premier degré, jeudi matin, relativement aux morts présumées de Selim Esen et Andrew Kinsman, tous deux portés disparus du secteur des rues Church et Wellesley à des moments distincts l’an dernier, a indiqué la police.

L’enquêteur Hank Idsinga a affirmé que la police estime que le Torontois serait responsable de la mort d’autres hommes n’ayant pas encore été identifiés. Il a indiqué que la police était au fait de la disparition d’autres hommes dans le secteur.

Des membres de la communauté LGBTQ ont exprimé des inquiétudes et ont réclamé des réponses l’an dernier à la lumière des disparitions jugées suspectes.

Les enquêteurs avaient voulu se faire rassurants publiquement, disant à ce moment ne pas avoir de raison de croire que les deux hommes étaient morts, ou que leur absence soit reliée à un tueur en série ou un prédateur ciblant des hommes par l’entremise d’une application de rencontres amoureuses.

En décembre, la police avait prévenu les gens d’être prudents dans l’utilisation de telles applications.

Le chef de la police de Toronto, Mark Saunders, a défendu l’approche du corps de police, jeudi, en étant questionné sur le virage important dans l’enquête.

«Ce que nous faisons est de suivre les indices et ce que j’ai dit à ce moment était juste», a-t-il fait valoir, remerciant les communautés concernées dans l’évolution de l’enquête.

Les policiers enquêtaient sur Bruce McArthur depuis quelques mois, mais n’avaient pas été en mesure d’établir un «lien définitif» avec les disparitions avant mercredi, a dit M. Idsinga.

Les corps de ces hommes n’ont pas été retrouvés, mais la police a dit faire des recherches dans cinq propriétés — quatre à Toronto et une à Madoc, en Ontario — reliées à l’accusé, un entrepreneur paysagiste.

M. Idsinga a affirmé que la police avait une «assez bonne idée» des circonstances de la mort de ces hommes, sans donner plus de détails.

Bruce McArthur a eu des relations sexuelles avec les deux hommes et tous trois utilisaient des applications de rencontres amoureuses, a-t-il indiqué.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!