SANDY COVE, N.-É. — Une minuscule manifestation de femmes dans une petite ville de la Nouvelle-Écosse qui avait charmé les internautes il y a un an avec ses 15 marcheuses a doublé son nombre de participants, cette année.

L’organisatrice Gwen Wilson a raconté que la marche à Sandy Cove avait attiré quelque 32 participants, ce qui correspond à près de la moitié de la population de la petite ville de 65 habitants.

Les marcheurs se sont fait encourager par les voitures qui klaxonnaient et les curieux qui applaudissaient, a-t-elle ajouté.

La marche, qui s’est déroulée samedi, a été organisée en solidarité aux autres rassemblements qui ont eu lieu dans le monde pour défendre les droits des femmes.

Mme Wilson dit recevoir plusieurs messages de soutien depuis l’année dernière, après la diffusion d’une vidéo de la première marche, qui a été vue plus de 150 000 fois, attirant même l’intérêt du prestigieux «New York Times».

L’enseignante retraitée de 64 ans croit que cela démontre qu’il n’est pas nécessaire de venir dans les grandes villes pour exprimer son opinion haut et fort.

Mme Wilson estime que la manifestation de l’an dernier a eu un impact «historique» à Sandy Cove, car elle a provoqué des discussions sur les droits des femmes.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!