Paul Chiasson | La Presse Canadienne François Legault

SAINTE-ADÈLE, Qc — En cette année électorale, le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, a retenu les services d’un neuropédiatre — et potentiel candidat aux élections — pour rédiger une partie de son programme sur les troubles de développement, qui ne sont pas dépistés assez tôt, selon le parti.

Visiblement fier, M. Legault a présenté le docteur Lionel Carmant à ses députés, qui sont réunis en caucus lundi et mardi à Sainte-Adèle, dans les Laurentides, où la CAQ espère faire une percée.

Devant les journalistes, lundi matin, Lionel Carmant a reconnu qu’il était en réflexion pour se présenter sous la bannière de la CAQ aux prochaines élections, se disant «déçu» du bilan du ministre de la Santé, Gaétan Barrette.

«C’est sûr», a-t-il répondu lorsqu’un journaliste a sondé son intérêt pour la CAQ.

«J’appuie les idées de la CAQ, et j’appuie surtout leur ouverture à aider la prise en charge de nos enfants», a-t-il déclaré, ajoutant qu’on en saurait davantage au printemps.

Selon lui, le gouvernement libéral «n’a pas ou a peu réussi» à régler les problèmes dans le système de santé, notamment sur l’accès.

Lionel Carmant est actuellement chef du Service de neurologie du CHU Sainte-Justine. Le neuropédiatre d’origine haïtienne est une connaissance de longue date de François Legault et il s’est dit à l’aise avec plusieurs positions de la CAQ, notamment sur l’immigration. Il était d’ailleurs aux premières loges de la création de la CAQ, en 2011.

Le docteur Carmant sera responsable avec des députés de la CAQ de préparer une stratégie pour dépister les troubles d’apprentissage chez les enfants les plus jeunes.

«Il faut vraiment intervenir le plus tôt possible», a-t-il souligné en conférence de presse en compagnie de M. Legault et des députés François Paradis, Geneviève Guilbault et Jean-François Roberge.

«Au Québec, nous avons dans notre réseau d’excellents intervenants, partout, incluant dans les CLSC, où le dépistage devrait se faire. Malheureusement, ces gens-là n’ont pas les outils ni le temps nécessaires pour le faire», a-t-il ajouté.

Selon François Legault, un dépistage plus précoce des troubles d’apprentissage permettrait d’augmenter le taux de diplomation au Québec, qui est bien inférieur à celui de l’Ontario.

À moins d’un an des élections, la CAQ et le Parti libéral au pouvoir se disputent la première place dans les sondages.

Le parti est maintenant en mode préélectoral et il recherche des candidats dans toutes les régions.

M. Legault a dit rencontrer plusieurs candidats potentiels, notamment à Montréal, où la CAQ a généralement de la difficulté à se démarquer.

Le chef de la CAQ semble nier vouloir attirer des électeurs frustrés par l’état actuel de la situation au Québec. Il prétend s’adresser aux citoyens «ambitieux» qui veulent que les choses changent.

«On peut faire mieux au Québec. Ça fait 15 ans, on les a essayés, les libéraux, moi je pense qu’on peut faire mieux. Ceux qui sont satisfaits, bin qu’ils restent avec les libéraux», a-t-il soutenu.

«En économie, je vois un gouvernement qui est satisfait. M. Couillard reçoit 11 milliards $ de péréquation parce que le Québec est plus pauvre que le Canada, mais il arrête pas de se péter les bretelles.»

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!