Getty

Même si moins d’un jeune sur deux a voté en 2008, le Forum jeunesse de Montréal reste persuadé que les jeunes s’intéressent à la politique… pour peu qu’on les y initie.

Le Forum jeunesse de l’Île de Montréal (FJIM) invite donc vendredi cette tranche d’électeurs à débattre de l’importance d’aller voter, au cours d’une «anticonférence» (une conférence, en plus interactive) à l’espace Lafontaine. André Blais, chercheur à l’Université de Montréal sera présent pour définir qui sont ces jeunes non-votants.

À cette occasion, la campagne de sensibilisation 2.0 «Moi j’vote, et toi?» sera dévoilée. Il s’agit d’une des nombreuses activités initiées par le FJIM pour démystifier la démocratie et expliquer l’importance d’y participer.

Par exemple, le soir du débat des chefs, un pool et un bingo d’expressions les plus employées par des politiciens seront organisés. Tous les moyens sont bons pour intéresser les jeunes.

Comme l’expliquait Métro cette semaine, le faible taux de participation des moins de 34 ans aux élections est une situation qui préoccupe le directeur général des élections du Québec (DGEQ). L’Institut du Nouveau Monde a d’ailleurs proposé, mardi, l’instauration d’un cours d’éducation civique dans le cursus scolaire.

«Si les jeunes ne votent pas, c’est souvent qu’ils ne sont pas outillés et ne connaissent pas la machine électorale», explique Cathy Wong, présidente du FJIM et agente de développement du programme jeunesse des YMCA du Québec.

Depuis plus de 10 ans, le FJIM agit en coulisse pour intéresser ces futurs électeurs. Un de ses projets phare est le programme Électeurs en herbes qui s’adresse au 12-17 ans. Il s’agit pour l’essentiel d’une simulation de scrutin qui prend place dans les écoles et les centres jeunesse, à l’occasion des campagnes électorales.

Les jeunes préparent un calendrier électoral, organisent des débats et proposent un budget. Le tout culmine par une journée où les élèves sont convoqués aux urnes et élisent des candidats. Tout est reproduit avec le matériel fourni par le DGEQ.

En 2011, les écoles participantes avaient même, en quelque sorte, prédit la vague orange, car c’est le Nouveau Parti démocratique qui avait remporté les suffrages.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!