Mario Beauregard/Métro

MONTRÉAL — La Sûreté du Québec (SQ) a interrompu dimanche les recherches visant à retrouver les deux motoneigistes portés disparus en Montérégie depuis vendredi.

Les recherches ont été suspendues dès l’heure du dîner, n’ayant pas donné le résultat escompté.

En milieu d’après-midi, la SQ disait ignorait la tournure qu’allait prendre son enquête lundi matin.

Dimanche, la police provinciale avait décidé de miser exclusivement sur des recherches aériennes en se concentrant principalement sur des zones où le couvert de glace était absent et où il y avait de l’eau vive.

La veille, elle avait également utilisé son hélicoptère, mais elle avait aussi mis à contribution ses plongeurs.

Ce sont d’ailleurs eux qui avaient découvert la motoneige des disparus, samedi, dans les eaux du lac Saint-François à la hauteur de Saint-Stanislas-de-Kostka.

Selon toute vraisemblance, les deux hommes de 29 et 30 ans auraient quitté un bar de Sainte-Barbe en direction de Salaberry-de-Valleyfield dans la nuit de jeudi à vendredi.

Ils auraient décidé de circuler sur le lac Saint-François pour atteindre leur destination.

D’après le sergent Stéphane Tremblay, porte-parole de la Sûreté du Québec, une telle pratique est hautement risquée.

«La SQ déconseille toujours de se déplacer sur un plan d’eau. Elle recommande plutôt de suivre les sentiers balisés parce que c’est très difficile d’évaluer à l’oeil l’épaisseur de la glace», a-t-il mentionné lors d’une brève entrevue avec La Presse canadienne.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!