THE CANADIAN PRESS Bill Morneau

OTTAWA — Le ministre des Finances Bill Morneau a présenté mardi un budget écrit à l’encre rouge, principalement axé sur l’égalité hommes-femmes, saupoudrant les mesures visant la classe moyenne. Voici quelques chiffres à retenir:

18,1 milliards $

Ottawa projette un déficit de 18,1 milliards $ pour l’année 2018-2019, incluant un fonds de prévoyance de 3 milliards $. Une diminution graduelle des déficits est prévue jusqu’en 2022-2023, alors qu’il se chiffrera à 12,3 milliards $.

1,7 milliard $

Le budget Morneau inclut des mesures décrites comme étant «le plus important investissement en recherche fondamentale jamais effectué au Canada», à 1,7 milliard $ sur cinq ans. Une somme de 1,3 milliard $ sur cinq ans est également investie dans les laboratoires, l’équipement et l’infrastructure de recherche.

1,4 milliard $

Ottawa octroiera 1,4 milliard $ sur six ans pour appuyer les enfants autochtones en familles d’accueil et promouvoir la réunification des familles, en plus de 400 millions $ sur 10 ans pour soutenir un plan de logement dirigé par les Inuits et 500 millions $ sur la même période pour appuyer la Stratégie de logement de la Nation métisse.

155,2 millions $

Ottawa versera un montant de 155,2 millions $ sur cinq ans, et 44,5 millions $ par année par la suite, à l’intention du Centre de la sécurité des télécommunications pour la création d’un nouveau Centre canadien pour la cybersécurité. Un total de 116 millions $ sur cinq ans, et 23,2 millions $ par année par la suite, sera fourni à la Gendarmerie royale du Canada dans le but de soutenir la création de l’Unité nationale de coordination de la lutte contre la cybercriminalité.

50,4 millions $

Le gouvernement investira 50,4 millions $ sur cinq ans, à compter de 2018-2019, pour lutter contre le harcèlement sexuel en milieu de travail. Sur cette somme, 25,4 millions $ serviront à augmenter le financement des services d’aide juridique partout au pays. Un autre montant de 25 millions $ sur cinq ans permettra d’élaborer un programme pancanadien de sensibilisation pour informer les travailleurs de leurs droits.

50 millions $

Le budget Morneau inclut le versement de 50 millions $ sur cinq ans, à compter de 2018-2019, à une ou plusieurs organisations non gouvernementales indépendantes qui «soutiendront le journalisme local dans les communautés mal desservies».

14 000

Le budget souhaite stimuler la création de plus de 14 000 nouvelles unités de logement locatif partout au Canada en augmentant le montant des prêts consentis par l’intermédiaire de l’initiative Financement de la construction de logements locatifs de 2,5 milliards $ à 3,75 milliards $ au cours des trois prochaines années. Ce financement appuiera des projets permettant de répondre aux besoins des ménages à faible revenu ou à revenu moyen qui éprouvent des difficultés sur les marchés de logements dispendieux.

2035

Le gouvernement établit une cible de réaliser l’égalité des sexes dans les sports à tous les niveaux d’ici 2035, et prévoit un financement initial de 30 millions $ sur trois ans pour «soutenir les pratiques en matière de données, de recherche et d’innovation pour promouvoir la participation des femmes et des filles aux sports», en plus d’appuyer les organisations sportives nationales pour l’inclusion des femmes et des filles «dans tous les aspects du sport».

691

Le budget Morneau fait une grande place à l’égalité entre les hommes et les femmes. Les mots «femme» ou «femmes» apparaissent d’ailleurs 691 fois dans les 423 pages du budget.

17 pour cent

Ottawa s’engage à réaliser des investissements dits «historiques» de 1,3 milliard $ sur cinq ans dans la conservation de la nature, des mesures qui s’inscrivent dans son engagement à conserver au moins 17 pour cent de ses terres et de ses eaux intérieures d’ici 2020.

?

Alors que le budget précise une diminution graduelle du déficit, qui atteindra 12,3 milliards $ en 2022-2023, aucun échéancier n’y est avancé quant à l’atteinte de l’équilibre budgétaire.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!