OTTAWA — Le gouvernement fédéral a rejeté les requêtes de quelque 1500 organisations qui demandaient du financement dans le cadre de son programme d’emplois d’été, ce qui est 12 fois plus élevé qu’avant l’ajout d’un critère controversé par les libéraux de Justin Trudeau.

L’année dernière, le gouvernement avait refusé seulement 126 demandes pour diverses raisons, notamment parce que les organisations ne respectaient pas les critères sur le financement, ou parce qu’elles n’avaient pas inscrit certains détails sur leurs formulaires.

Cette année, les fonctionnaires ont rejeté 1561 demandes pour les mêmes raisons, mais aussi parce que certaines d’entre elles s’opposaient au libellé d’un critère exigeant que les organisations et leurs activités respectent les droits reproductifs.

Ce critère avait été ajouté après que le gouvernement eut été informé du fait que le financement de ce programme pourrait avoir servi à rémunérer des étudiants qui manifestaient devant des cliniques d’avortement ou qui distribuaient des brochures antiavortement.

Les conservateurs ont tenté d’accroître la pression sur le gouvernement Trudeau lors d’un débat à la Chambre des communes, lundi, dans l’espoir qu’il recule sur cette exigence.

La ministre du Travail, Patty Hajdu, a déclaré que les jeunes Canadiens s’attendaient à ce que le gouvernement défende leurs droits et s’assure que le programme finance des groupes qui respectent les droits de tous les Canadiens.

Le gouvernement devrait financer quelque 70 000 emplois cet été, étant donné que le nombre de demandes admissibles reçues par le ministère est semblable à l’année dernière, a ajouté Mme Hajdu.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!