Archives Métro Lisette Lapointe

MONTRÉAL — L’ancienne députée Lisette Lapointe, qui avait quitté avec fracas le caucus du Parti québécois en juin 2011, est de retour au bercail.

La veuve de l’ancien premier ministre Jacques Parizeau revient dans le giron du Parti québécois pour y jouer un rôle de conseillère. Le chef Jean-François Lisée a annoncé vendredi qu’elle se joint à l’équipe péquiste «afin de peaufiner les engagements de la formation politique pour soutenir les personnes aînées du Québec».

M. Lisée a rappelé que Mme Lapointe avait occupé les fonctions de porte-parole du parti pour les aînés alors qu’elle était députée de la circonscription de Crémazie, dans le nord de Montréal.

Mme Lapointe avait annoncé jeudi son retour au bercail sur son compte Twitter. Elle a écrit qu’elle était «très heureuse de rentrer au @partiquebecois sur les traces de @camil_camil (CamillBouchard) et de @aussant (Jean-Martin Aussant)». Elle a conclu son micromessage d’un martial: «Ce n’est qu’un début, c’est reparti!».

Lisette Lapointe a été élue députée de Crémazie en 2007 et réélue en 2008. Elle a ensuite claqué la porte du caucus en juin 2011, en même temps que ses collègues Pierre Curzi et Louise Beaudoin, dans la foulée du controversé appui de la chef de l’époque Pauline Marois à un projet de loi appuyant la construction d’un amphithéâtre à Québec, le futur centre Vidéotron. Jean-Martin Aussant les avait imités quelques jours plus tard. Elle disait alors ne plus se reconnaître et ne plus se sentir à sa place au sein de la formation. Elle reprochait aussi au PQ de s’éloigner de la souveraineté.

Elle est demeurée députée indépendante jusqu’aux élections de 2012.

Lisette Lapointe a ensuite été mairesse de Saint-Adolphe-d’Howard, dans les Laurentides, de 2013 à 2017. Elle a notamment lutté en vain contre un projet de ligne de transport d’Hydro-Québec.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!