Joe Mahoney/La Presse canadienne

MONTRÉAL — Six pour cent des Canadiens qui n’ont jamais consommé de marijuana, ou qui n’en ont pas consommé au cours des trois derniers mois, se sont dits susceptibles d’essayer le cannabis ou d’augmenter leur consommation après la légalisation de la marijuana récréative par le gouvernement fédéral, selon un sondage mené par Statistique Canada.

Par contre, le quart des «consommateurs de cannabis actuels» ont déclaré qu’ils seraient susceptibles d’augmenter leur consommation après la légalisation, quelque part cet été. On entend par «consommateurs de cannabis actuels» ceux qui ont consommé toute forme de cannabis au cours des trois derniers mois, à des fins médicales ou non médicales.

Afin de pouvoir comparer l’avant et l’après-légalisation, Statistique Canada a lancé cet hiver une nouvelle enquête nationale consacrée spécifiquement au cannabis. Les premiers résultats trimestriels de l’enquête révèlent notamment que plus des trois quarts des consommateurs ne seraient pas plus susceptibles d’essayer le cannabis ou d’augmenter leur consommation après la légalisation.

À l’échelle nationale, 14 pour cent des Canadiens âgés de 15 ans et plus ont déclaré avoir consommé une certaine forme de cannabis au cours des trois derniers mois — toujours à des fins médicales ou non médicales. Par contre, cette prévalence varie d’une province à l’autre: elle passe d’un plancher de 10 pour cent au Québec à 14 pour cent au Nouveau-Brunswick et en Ontario, et jusqu’à 20 pour cent en Nouvelle-Écosse. Mais selon l’agence fédérale, ces écarts n’étaient pas statistiquement significatifs par rapport à la moyenne nationale de 14 pour cent.

L’Enquête nationale sur le cannabis révèle par ailleurs que plus de la moitié (56 pour cent) des consommateurs de cannabis au Canada ont indiqué avoir consommé «quotidiennement» ou «hebdomadairement», sous une forme ou une autre.

Le gouvernement fédéral soutient qu’il veut légaliser la marijuana pour retirer ce marché des mains du crime organisé. Or, l’enquête de Statistique Canada nous apprend qu’un répondant sur cinq a déclaré obtenir son cannabis auprès d’un revendeur. En fait, les consommateurs ont tendance à obtenir leurs produits auprès de quelqu’un qu’ils connaissent: près du tiers des répondants l’ont obtenu auprès d’un membre de la famille ou d’un ami, et 22 pour cent ont partagé du cannabis avec un groupe d’amis.

Enfin, 14 pour cent des consommateurs de cannabis qui possédaient un permis de conduire valide ont déclaré qu’ils avaient déjà conduit dans les deux heures suivant leur consommation. Cette proportion passe à 23 pour cent chez les consommateurs quotidiens ou hebdomadaires.

Le sondage a été mené du 19 février au 18 mars 2018.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!