Archives Métro François Legault

Une étude montre que les électeurs votent différemment selon les modes de scrutins. Si nous avions eu un mode de scrutin proportionnel, c’est la Coalition avenir Québec qui aurait été élue à la tête du gouvernement, le 4 septembre.

Lancé le 20 août, le site Vote au pluriel de la Chaire de recherche sur la démocratie de l’Université Laval invitait les Québécois à participer à des simulations de vote en ligne selon différents types de scrutin. Ce sont 8 883 personnes qui ont rempli ces bulletins de vote virtuels, dont plus de 5 000 la seule journée du 4 septembre.

L’échantillon n’est pas représentatif, mais l’expérience reste révélatrice. Premier constat : «Notre système pluralitaire cause certaines distorsions quant à la représentation en sièges des résultats au suffrage universel à l’avantage des grands partis», explique François Gélineau, titulaire de la Chaire de recherche sur la démocratie à l’Université Laval.

Avec un scrutin proportionnel, il n’y a pas que la répartition des sièges qui soit différente; la recherche montre que le comportement des électeurs change. «Les gens savent qu’avec une proportionnelle, les petits partis ont des chances réelles d’obtenir un siège à l’Assemblée et ils votent pour eux», ajoute M.Gélineau.

Cela permet ainsi une plus grande diversité des partis. Québec solidaire aurait eu 14 sièges, et Option nationale, 8, selon l’étude. Cependant, comme les petits partis obtiennent davantage de voix dans une proportionnelle et que les grands partis en perdent, cela semble avoir été à l’avantage d’un moyen parti, puisque selon l’expérience, c’est la CAQ qui aurait remporté la majorité des voix.

Avec une majorité aussi faible que 35 sièges, ce qu’aurait obtenu la CAQ, les partis seraient toutefois forcés de former des coalitions dans ce système «Remarquez qu’avec les résultats de l’élection actuelle, les partis doivent déjà penser en termes de compromis et de négociation», précise M. Gélineau.

Au terme de l’expérience, les chercheurs ont demandé aux participants quels modes de scrutin ils préféraient. Seulement 12 % des gens ont choisi notre système pluralitaire, contre 41 % qui ont appuyé le scrutin proportionnel.

Maintenant, la question se pose : quels scrutins les partis préfèrent-ils? En août dernier, Métro a demandé à François Legault ce qu’il pensait du mode de scrutin proportionnel. Sa réponse : «Pas une priorité.»

Pluralitaire uninominal
On vote pour un candidat d’un parti, qui se présente dans une circonscription. Résultats réels aux élections :

  • PQ : 31,9 % des voix pour 54 sièges
  •  PLQ : 31, 2 % des voix pour 50 sièges
  • CAQ : 27 % des voix pour 19 sièges

Système proportionnel
Les partis reçoivent une proportion de sièges similaire à la proportion des votes reçus. D’après une pondération entre les véritables résultats du scrutin et les simulations :

  • PQ : 25 % des voix pour 32 sièges
  • PLQ : 26 % des voix pour 33 sièges
  • CAQ : 27 % des voix pour 35 sièges

Aussi dans National:

blog comments powered by Disqus