Michael Bell Michael Bell / La Presse Canadienne

REGINA — Le gouvernement de la Saskatchewan a présenté des demandes de financement fédéral pour lutter contre les changements climatiques même si la province admet qu’elle n’est pas admissible aux millions de dollars d’Ottawa, puisqu’elle a refusé d’adhérer à la stratégie nationale.

La Saskatchewan a indiqué mercredi que onze projets, valant plus de 200 millions $, avaient été soumis, avant la date butoir de lundi, dans le cadre du Fonds pour une économie à faibles émissions de carbone.

Ce fonds fédéral fait partie du Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques, soumis aux provinces par le gouvernement libéral de Justin Trudeau. Le cadre a été adopté en décembre 2016 par les premiers ministres canadiens, sauf celui de la Saskatchewan.

L’un des deux volets du fonds fédéral offre 1,4 milliard $ aux provinces et territoires qui ont adopté le Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques, afin de les aider à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.

Le gouvernement du premier ministre Scott Moe, du Parti saskatchewanais, indique que les projets soumis à Ottawa permettraient de réduire de 188 millions de tonnes les émissions de gaz à effet de serre provenant de la production d’énergie et d’eau, du développement des ressources forestières et de l’agriculture. La Saskatchewan obtiendrait 62 millions $ d’Ottawa si elle avait accès au Fonds pour une économie à faibles émissions de carbone.

Le gouvernement Trudeau demande aux provinces d’adopter elles-mêmes un régime de tarification du carbone, sans quoi Ottawa imposera sa taxe. Certaines ont opté pour une taxe sur le carbone, comme l’Alberta et la Colombie-Britannique, alors que le Québec et l’Ontario avaient déjà adhéré à un système de plafonnement et d’échanges de droits d’émissions — la «bourse du carbone». Le Nouveau-Brunswick a décidé de réaffecter une partie de la taxe sur l’essence et le diesel.

Or, la Saskatchewan rejette toute idée d’imposer un juste prix au carbone. Le premier ministre Moe a fait en avril une demande de renvoi à la Cour d’appel de la Saskatchewan afin de savoir si, en vertu de la Constitution, Ottawa a le droit d’imposer à la province une taxe sur le carbone.

«Dans le cadre de sa stratégie de lutte contre les changements climatiques, la Saskatchewan pourra réduire ses émissions de gaz à effet de serre sans taxe sur le carbone», a répété mercredi le ministre de l’Environnement, Dustin Duncan. «Nos demandes de financement fédéral devraient être tout de même prises en compte, et la province devrait recevoir 62 millions $ pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.»

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!