Jeff McIntosh Jeff McIntosh / La Presse Canadienne

Les négociations ont repris entre WestJet Airlines et ses pilotes lundi, à Calgary, a indiqué mardi le transporteur aérien.

La direction de WestJet et les pilotes, représentés par l’Association internationale des pilotes de ligne (ALPA), s’étaient rencontrés à Halifax la semaine dernière afin de tenter de conclure une première convention collective et d’éviter une grève.

Aucune des deux parties n’a voulu indiquer si des progrès ont été réalisés.

Les pilotes ont le droit de déclencher une grève depuis samedi. Ils s’étaient cependant engagés à ne pas le faire pendant le long week-end de la fête de la Reine (la journée des Patriotes au Québec), pour témoigner de leur bonne foi.

Le syndicat n’a pas communiqué de nouvelle date pour le début d’une éventuelle grève pendant que les négociations se poursuivent.

«Nous n’avons pas reçu d’avis en vue d’un arrêt de travail de la part des pilotes et nous restons activement engagés dans les négociations, qui ont commencé hier à Calgary», a indiqué mardi une porte-parole de WestJet, Lauren Stewart.

Le syndicat a aussi soutenu les négociations dans un message sur le réseau Twitter. «Nous nous consacrons à l’atteinte d’une entente avec la direction et nous serons à la table des négociations cette semaine», a-t-il affirmé.

L’ALPA représente environ 1500 pilotes du service principal de WestJet.

WestJet a précisé que son équipe de négociation se concentrait sur l’obtention d’une «entente durable qui profitait à nos pilotes, aux clients de WestJet et à l’entreprise dans son ensemble».

WestJet a promis des remboursements complets à ses clients dans les cas où des vols devraient être annulés en raison d’une éventuelle grève.

Selon le transporteur, les ventes de billets ont ralenti depuis que le syndicat a annoncé qu’il demanderait un mandat de grève. Ce mandat lui a été accordé dans une proportion de 91 pour cent lors d’un vote réalisé auprès des pilotes.

La compagnie a averti plus tôt ce mois-ci que son revenu par siège-mille offert serait stable à deux pour cent ce trimestre, notamment en raison d’une éventuelle grève des pilotes.

Selon l’analyste Chris Murray, d’AltaCorp Capital, l’amélioration des conditions du marché en Alberta devrait aider WestJet, mais le transporteur de Calgary fait face à «un certain nombre de problèmes de main-d’œuvre et de coûts à court terme».

Le conflit de travail précède le lancement prévu par WestJet de son transporteur à très bas prix Swoop, qui a été source de conflits entre les pilotes et l’entreprise.

Plus tôt cette année, le syndicat a remporté un appel devant le Conseil canadien des relations industrielles contre la politique proposée par la compagnie, qui consistait à offrir aux pilotes un congé de deux ans s’ils choisissaient de prendre les commandes des avions de Swoop.

L’ALPA faisait valoir que cette politique constituait un changement important dans les conditions d’emploi de la compagnie et une ingérence dans le droit du syndicat de représenter les pilotes.

Entreprise dans cette dépêche: (TSX:WJA)

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!