OTTAWA – Tous les députés fédéraux du Canada ont fait la tournée des barbecues pendant l’été, mais peu d’entre eux ont fait le tour du Web également.

La firme d’analyse d’activités numériques Full Duplex a estimé le nombre de tweets envoyés par les députés à 2700 par semaine pendant la session hivernale, un nombre qui a chuté à 1900 durant l’été.

Chez la société dont le siège social est à Ottawa, l’auteur de l’étude, Mark Blevis, explique que cette diminution témoigne du rôle que Twitter joue pour les députés.

Lorsqu’une session parlementaire est en cours, Twitter est un outil que les députés peuvent utiliser pour se sentir impliqués dans les débats et pour communiquer avec les électeurs ou les parties impliquées concernées par les problématiques qui sont abordées.

«Je crois que plusieurs députés déposent leurs BlackBerry, iPhone et iPad pendant l’été et choisissent plutôt de faire la tournée de leurs circonscriptions et de serrer des mains», observe M. Blevis.

Le rapport nommé «Paix, Ordre et gouvernement « googlable »» a voulu déterminer si les problématiques à propos desquelles les députés ont tweeté étaient les mêmes que celles qui ont préoccupé le public.

Au total, 500 349 tweets émis par le public canadien ont été identifiés comme liés à la politique canadienne pendant la période estivale. Ce nombre équivaut à environ la moitié des tweets identifiés comme tels pendant la session d’hiver.

Les sujets des tweets ont été nombreux, allant des Jeux olympiques à l’élection québécoise et son impact dans le débat politique national.

Six thèmes ont été identifiés comme dominants, à savoir la santé, le gaz et le pétrole, la science, le crime, l’environnement et le scandale entourant les appels robotisés qui auraient été faits pendant la dernière élection fédérale.

Les parlementaires et le public étaient tous deux soucieux de cinq de ces six thèmes, bien que les détails retenus à propos de ces histoires n’aient pas été les mêmes. Les appels robotisés ont été largement ignorés par les députés actifs sur Twitter, qui leur ont préféré la question de l’immigration.

Les députés ayant le plus utilisé Twitter pendant les vacances d’été étaient presque tous des libéraux et des conservateurs, à l’exception de la chef du Parti vert, Elizabeth May.

Le député libéral Denis Coderre, avec 1682 tweets, a été le plus actif. Sa collègue libérale Carolyn Bennett arrive bonne deuxième, avec 1276 tweets.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus