ILES-DE-LA-MADELEINE, Qc – Pêches et Océans Canada tentera, au cours des prochains jours, de mettre un terme aux poursuites en dommages et intérêts engagées contre le ministère par une centaine de crabiers.

Trois jours d’audiences, sur sa requête en rejet sommaire, ont débuté lundi à Fredericton, au Nouveau-Brunswick, devant la Cour fédérale.

C’est la deuxième fois que le ministère des Pêches et Océans tente de stopper les procédures engagées contre lui en 2003 par 92 crabiers semi-hauturiers du Golfe Saint-Laurent.

Ces pêcheurs exigent une compensation financière pour les pertes de revenus et de profits encourues depuis que le ministère a retranché une part permanente d’environ le tiers de leurs quotas individuels, au profit d’autres flottilles.

L’un des avocats des crabiers, Me Patrick Ferland de la firme Heenan Blaikie de Montréal, évalue les réclamations à près de 250 millions $.

Cette affaire remonte à 1995 alors que le ministère des Pêches et Océans réservait, pour la première fois, une part de crabe des neiges aux victimes de la crise de la morue.

Le ministère et les crabiers avaient ensuite conclu, de 1997 à 2002, une entente de partage uniquement en période d’abondance de stock.

Les pêcheurs inscrits dans la poursuite, dont deux Madelinots, allèguent qu’ils sont les seuls titulaires d’un accès permanent à la pêcherie.

(Collaboration Hélène Fauteux, CFIM)

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!