Archives Métro Média Rita de Santis ne se représente pas au scrutin de l’automne.

MONTRÉAL — L’ex-ministre libérale Rita de Santis ne sollicitera pas de nouveau mandat lors des élections provinciales cet automne.

La députée de la circonscription montréalaise de Bourassa-Sauvé a été élue pour la première fois en 2012.

Mme de Santis a été nommée ministre responsable de l’Accès à l’information après sa réélection en 2014.

Sa façon de gérer le dossier de la Réforme des institutions démocratiques ne faisant pas toujours l’unanimité, elle avait été exclue du conseil des ministres en octobre dernier.

Rita de Santis avait été remplacée par Kathleen Weil et est depuis présidente de la Commission de la culture et de l’éducation.

De passage à New York, le premier ministre québécois Philippe Couillard s’est dit «désolé» de ce départ.

«J’en suis désolé parce que Mme de Santis avait un niveau intellectuel très élevé, une expérience juridique très élevé», a-t-il commenté.

Faisant valoir que Mme de Santis s’était acquittée de sa tâche dans ses fonctions de ministre, il a toutefois défendu sa décision de la renvoyer sur les banquettes des simples députés. «(Ce renvoi) ne veut rien dire nécessairement sur la personne. Les nominations au conseil des ministres sont liées à un ensemble de facteurs. Mme de Santis a fait un service public de qualité.»

Par ailleurs, la sommelière Jessica Harnois confirme qu’elle ne sera pas candidate libérale.

Des rumeurs en ce sens avaient circulé depuis sa participation au conseil général du Parti libéral du Québec au début mois.

Dans un communiqué publié jeudi, Mme Harnois écrit que malgré les demandes et l’engouement suscité par son discours, elle tient à confirmer qu’elle ne sera pas candidate pour les élections du 1er octobre.

La sommelière souhaite poursuivre sa mission professionnelle de démocratiser le monde des vins et des spiritueux.

«Elle aurait bien aimé d’être de la bataille électorale, mais elle va être autour de nous. Nous, nous avons encore beaucoups de candidats qui ont besoin d’un comté», a dit M. Couillard.

Le départ de Rita de Santis porte à près d’une vingtaine, le nombre de députés libéraux qui mettront un terme à leur carrière politique, dont huit actuels ministres.

La liste des départs:

  • 8 ministres vont quitter:
  • Jean-Marc Fournier (Saint-Laurent)
  • Stéphanie Vallée (Gatineau)
  • Julie Boulet (Laviolette)
  • Martin Coiteux (Nelligan)
  • David Heurtel (Viau)
  • Robert Poëti (Marguerite-Bourgeoys)
  • Laurent Lessard (Lotbinière-Frontenac)
  • Geoffrey Kelley (Jacques-Cartier)

11 députés libéraux vont quitter:

  • Jacques Chagnon (Westmount-St-Louis)
  • Rita de Santis (Bourassa-Sauvé)
  • Raymond Bernier (Montmorency)
  • Norbert Morin (Côte-du-Sud)
  • Karine Vallières (Richmond)
  • Guy Hardy (Saint-François)
  • Germain Chevarie (Îles-de-la-Madeleine)
  • Pierre Reid (Orford)
  • André Drolet (Jean-Lesage)
  • Ghislain Bolduc (Mégantic)
  • Michel Matte (Portneuf)

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!