CALGARY — Le Comité international olympique (CIO) s’est engagé à verser la somme de 1 221 G$ CAN à la ville-hôtesse des Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de 2026.

Les autorités de Calgary songent à soumettre un dossier de candidature, et les villes de Stockholm (Suède) et de Sapporo (Japon) sont très intéressées. Les villes d’Erzurum (Turquie) et de Graz (Autriche) seraient aussi attirées par un tel projet, tout comme l’Italie via une candidature conjointe.

Le CIO a publié lundi une liste de mesures qui permettraient à la ville-hôtesse des Jeux d’hiver d’économiser 500 M$ et 1 G$ pour celle qui accueillera les Jeux d’été de 2024, à Paris et de 2028 à Los Angeles.

La liste des mesures inclut une utilisation maximale des infrastructures et des sites existants, une approche simplifiée de la livraison des Jeux, une meilleure intégration des Jeux paralympiques et une «répartition plus claire des services rémunérés par le CIO».

Un comité exploratoire pour une candidature de Calgary estime qu’il coûterait à la ville albertaine 4,6 G$ pour y tenir les Jeux, ce qui n’inclut pas des retombées financières potentielles d’environ 50 pour cent de cette somme.

Ces chiffres font toutefois l’objet d’une révision. Le coût final des Jeux de 2010, à Vancouver et à Whistler, s’est élevé à environ 7,7 G$.

La ville de Calgary a présenté les Jeux d’hiver de 1988 et les installations servent d’assises à une candidature potentielle.

Les villes ont jusqu’en janvier prochain pour soumettre leur dossier de candidature en vue des Jeux de 2026. Le choix de la ville-hôtesse sera annoncé en septembre 2019.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!