Mario Beauregard / Métro

Certains clients d’Hydro-Québec privés d’électricité risquent de devoir attendre au moins jusqu’à mercredi après-midi avant d’être rebranchés.

Quelque 27 400 foyers du Québec demeuraient privés de courant à 10h, mardi, en raison d’orages violents et de vents forts qui se sont abattus la veille sur l’ouest de la province.

Les régions de Lanaudière et des Laurentides étaient les plus touchées, suivies de celle de l’Outaouais.

Selon Serge Abergel, chef des affaires publiques et médias chez Hydro-Québec, près de 600 bris devaient toujours être réparés mardi avant-midi.

Le nombre d’équipes au travail a donc été multiplié par trois mardi matin pour s’approcher de 300 camions sur le terrain.

Ce sont principalement des arbres qui ont endommagé le réseau de distribution électrique. M. Abergel affirme que des sections devront aussi être reconstruites partiellement après qu’une dizaine de poteaux aient été arrachés par des vents filant jusqu’à 140km/h dans Lanaudière.

Au plus fort de la panne, près de 160 000 clients de la société d’État n’avaient pas de courant.

Le porte-parole d’Hydro-Québec demande aux clients affectés de s’armer de patience, et promet que tout est mis en oeuvre pour rétablir le courant le plus rapidement possible.

La chaleur se poursuit
Pendant ce temps, la vague de chaleur intense persiste en Ontario, au Québec et dans les provinces de l’Atlantique.

Environnement Canada explique qu’une masse d’air très chaud et humide s’est installée sur les Maritimes.

Ainsi, le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse et l’Île-du-Prince-Édouard devraient voir le temps humide se poursuivre jusqu’à vendredi. Les températures devraient retrouver les valeurs saisonnières pour la fin de semaine.

Au Québec, la vague de chaleur persistera aussi jusqu’à vendredi, selon Environnement Canada.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!