OTTAWA – Le ministère des Anciens Combattants a annoncé lundi le lancement du «Navigateur de bénéfices», un service en ligne qui pourrait aider les ex-militaires à trouver l’information sur les bénéfices, les services et les programmes auxquels ils ont droit.

Ce programme avait été proposé par l’ombudsman des anciens combattants, mais il aura fallu deux ans avant qu’il ne soit adopté par le gouvernement fédéral.

Le Navigateur permet aux anciens militaires de vérifier leur admissibilité individuelle à la myriade de programmes offerts par le ministère. Le ministre Steven Blaney a estimé lundi qu’il s’agit d’un grand pas en avant, et a prédit que les anciens combattants en saisiront rapidement l’utilité.

L’ombudsman des anciens combattants, Guy Parent, affirme que ce Navigateur — qui est accessible depuis le site Web du ministère — facilitera l’accès des anciens soldats aux programmes et bénéfices auxquels ils ont droit.

Les relations entre les anciens combattants et leur ministère ont été particulièrement tendues au fil des ans. Certains anciens militaires ne s’adressaient au gouvernement qu’avec méfiance, pendant que d’autres ont été découragés par des bureaucrates ou des décisions perçues comme injustes.

L’an dernier, on a appris que des fonctionnaires du ministère ont caché pendant des années à environ un millier d’anciens combattants parmi les plus amochés qu’ils étaient admissibles à une allocation d’incapacité exceptionnelle — une allocation qui, pour certains, peut représenter jusqu’à 1000 $ de plus par mois. La situation n’a été corrigée qu’après l’intervention de l’ombudsman Parent.

L’accessibilité à de meilleures informations ne peut qu’aider ceux qui doivent faire affaire avec le ministère, a dit M. Parent.

Le Bureau de l’ombudsman des vétérans avait développé ce logiciel en réponse aux plaintes reçues, avant de réaliser qu’il pourrait aussi être utilisé par les anciens combattants depuis leur domicile. Il a remis le programme au ministère des Anciens Combattants en 2010, qui a procédé à des essais à l’interne.

M. Blaney promet que le ministère utilisera aussi un langage simplifié dans les dépliants et les décisions transmises aux anciens combattants.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!