Sean Kilpatrick/La Presse canadienne Brian Gallant

SAINT-LÉONARD, N.-B. — Le chef libéral du Nouveau-Brunswick, Brian Gallant, a entamé lundi une deuxième journée de campagne électorale «officieuse» en promettant de créer un nouveau ministère qui serait chargé de soutenir les petites entreprises et de réduire les formalités administratives pour ces PME.

M. Gallant soutient que cette mesure contribuera à la compétitivité et à la croissance des entreprises de la province.

Le plan d’un prochain gouvernement libéral pour les petites entreprises comprendrait aussi un programme de prêts pour faciliter l’accès au capital, une formation subventionnée pour aider les propriétaires d’entreprises à accroître la diversification et l’équité entre les sexes, ainsi qu’un programme pour aider les PME à développer leurs exportations et diversifier leurs marchés.

Le chef libéral a amorcé sa campagne électorale dimanche, quatre jours avant le lancement officiel, jeudi. Les libéraux ont donc entamé leur tournée en autocar avant les autres partis, bien que tous soient en mode préélectoral depuis des semaines et alors que les autres chefs devraient lancer leur campagne d’ici jeudi.

Le chef du Parti progressiste-conservateur, Blaine Higgs, a entamé sa journée lundi avec un petit-déjeuner à la Chambre de commerce de la région de Saint-Jean. Le leader du Parti vert, David Coon, lancera officiellement sa campagne mardi en inaugurant le bureau de campagne de la région de Fredericton.

Les électeurs du Nouveau-Brunswick devraient se rendre aux urnes le 24 septembre. Les libéraux détiennent actuellement 24 sièges sur 49 à l’Assemblée législative, le Parti progressiste-conservateur 21 et le Parti vert un siège; on compte aussi un député indépendant, et deux sièges sont actuellement vacants.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!