Archives Métro

MONTRÉAL – Quatre personnes ont été arrêtées, jeudi matin, à Montréal, sur la Rive-Sud et en Estrie, pour avoir orchestré une fraude «à la Ponzi» dont la valeur est estimée à plus de 14 millions $.

Les enquêteurs ont également mené sept perquisitions dans des bureaux d’affaires, des résidences et un commerce, mais la Sûreté du Québec (SQ) n’a pas dévoilé les noms des villes où elles ont eu lieu.

Une centaine de personnes auraient été victimes du stratagème, qui consiste à utiliser l’argent de nouveaux investisseurs pour payer de faux rendements à des investisseurs situés plus haut dans la pyramide.

Les fraudeurs prétendaient avoir accès à du matériel du gouvernement du Canada libéré avant d’être mis aux enchères, notamment des voitures et des fournitures de bureau. Grâce à de soi-disant «contacts» au gouvernement, les fraudeurs prétendaient vendre ce matériel à profit et en partager les bénéfices avec les investisseurs.

La SQ affirme que les suspects, tous âgés d’environ 50 ans, ne détenaient pas les autorisations requises pour travailler légalement à titre de conseiller financier.

Aucun d’entre eux ne devrait être accusé à court terme. Les quatre individus devraient plutôt être remis en liberté par voie de sommation ou avec promesse de comparaître ultérieurement devant les tribunaux.

L’opération a mobilisé une soixantaine de membres de l’équipe intégrée des crimes contre les marchés financiers de la Division des enquêtes sur la criminalité financière organisée, de la SQ. Cette division est constituée d’enquêteurs du Service des enquêtes sur l’intégrité financière de la SQ et d’enquêteurs de l’Autorité des marchés financiers, qui travaillent de pair avec le bureau du Directeur des poursuites criminelles et pénales. La division a été mise sur pied en septembre 2010.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!