CALGARY – La compagnie pétrolière TransCanada a interrompu mercredi la circulation de pétrole dans son pipeline Keystone après avoir détecté une anomalie sur une paroi externe de l’oléoduc.

Un porte-parole de la compagnie, Grady Semmens, affirme que la décision a été prise par mesure de précaution. Il soutient qu’aucune fuite d’hydrocarbure n’a jusqu’ici été signalée mais que l’examen du pipeline entraînera une interruption de la circulation pendant au moins trois jours.

Cela signifie qu’elle ne reprendra pas avant samedi.

L’oléoduc Keystone permet l’acheminement de pétrole issu des sables bitumineux de l’Alberta vers des raffineries de l’Illinois et des lieux d’entreposage de l’Oklahoma.

Lorsque les activités normales auront repris, la circulation de pétrole sera maintenue au rythme habituel pour le reste du mois d’octobre, selon Grady Semmens, mais elle pourrait être augmentée en novembre.

Keystone, un pipeline d’environ 3380 kilomètres, transporte environ 500 000 barils de pétrole brut par jour. Le projet Keystone XL, que TransCanada propose, permettrait d’acheminer du brut jusqu’à la région du Golfe du Mexique.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!