Getty Images/iStockphoto

Héma-Québec attend que l’Assemblée nationale modifie son mandat, défini dans la loi qui porte son nom, avant de mettre sur pied une banque de lait maternel.«Le projet de loi doit être présenté en commission parlementaire et ensuite à l’Assemblée nationale», a expliqué la vice-présidente aux affaires publiques et marketing d’Héma-Québec, Manon Pepin. Elle rapporte que le gouvernement avait indiqué à Héma-Québec que la société à but non lucratif sera responsable de mettre sur pied une banque de lait maternel. Le ministère de la Santé n’a toutefois pas été en mesure de confirmer cette information.

Présentement, Héma-Québec ne peut pas mettre sur pied un système de distribution de lait maternel pour les bébés prématurés puisque son mandat touche spécifiquement les produits sanguins, les cellules souches et les tissus humains. Une étude a été lancée en 2010 par Héma-Québec pour déterminer s’il était possible de créer une banque de lait maternel au Québec. L’année suivante, la firme de recherche BioMedCom a statué que le projet est faisable et même souhaitable.

Le rapport de l’étude est depuis entre les mains du ministère de la Santé. Celui-ci est en train d’évaluer les aspects financiers, légaux et organisationnels du projet. Pour ce qui est du nouveau ministre, le Dr Réjean Hébert, il manifeste un intérêt et une ouverture à l’idée de créer une banque de lait. «Il faut attendre que les travaux du côté du ministère soient terminés avant de se prononcer, a cependant fait savoir son attachée de presse, Ariane Lareau. Le but, c’est de choisir la meilleure avenue possible dans l’intérêt des bébés prématurés.»

La mise sur pied de la banque de lait coûterait environ 800 000$ et les coûts d’opération s’élèveraient à 500 000$ par année, d’après Héma-Québec. Mme Pepin a indiqué qu’Héma-Québec a l’avantage d’avoir l’expertise et les certifications pour manipuler du lait maternel. «L’autre avantage, c’est qu’on sollicite déjà les mamans pour le sang de cordon, a-t-elle ajouté. En plus de demander aux mamans si on peut prélever le cordon ombilical pour les cellules souches, on pourra leur demander si après l’accouchement, elles sont disponible pour donner leur lait à un bébé malade.»

La vice-présidente aux affaires publiques et marketing d’Héma-Québec a précisé que la banque de lait maternelle s’adressera aux bébés prématurés et non aux bébés nés à terme dont les mères ne sont pas en mesure d’allaiter.

Avantages
Les avantages du lait maternel sont multiples, d’après Santé Canada. En voici quelques-uns :

  • Il assure un meilleur développement cognitif.
  • Il confère une protection contre les infections gastro-intestinales, les infections aiguës de l’oreille moyenne, des infections des voies respiratoires et le syndrome de la mort subite du nourrisson.
  • Il prévient l’obésité.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!