FRED CHARTRAND / La Presse Canadienne Dalton McGuinty

OTTAWA – Dalton McGuinty ne sera pas candidat à la direction du Parti libéral du Canada (PLC).

En entrevue à La Presse Canadienne, le premier ministre démissionnaire de l’Ontario a expliqué qu’il était temps pour lui de relever des défis à l’extérieur du domaine politique.

De plus, le chef de gouvernement âgé de 57 ans n’est pas intéressé à consacrer 10 ans de sa vie à rebâtir le Parti libéral fédéral. Il était vu comme un adversaire de taille pour l’actuel favori de la course à la direction du PLC, Justin Trudeau.

M.McGuinty a démissionné lundi dernier à la surprise générale et prorogé du même coup l’Assemblée législative de l’Ontario, mais avait jusqu’ici refusé d’écarter sa candidature à la direction du PLC.

Le Parti libéral de l’Ontario a choisi la date du 25 janvier pour élire son nouveau chef et mettre fin à la prorogation de l’Assemblée législative.

Les personnes intéressées à succéder à Dalton McGuinty ont jusqu’au 23 novembre à 17h00 pour soumettre leur candidature. Elles doivent recueillir les signatures de 250 membres du parti et payer des frais d’inscription de 50 000 $.

L’un des candidats potentiels les plus en vue, le président du Parti libéral de l’Ontario Yasir Naqvi, a refusé de se lancer dans la course pour des raisons familiales.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!