Pablo Ortiz/Métro

SHERBROOKE, Qc — La Ville de Sherbrooke limite strictement les endroits où il sera permis de consommer du cannabis dès sa légalisation, le 17 octobre.

Le cannabis sera interdit dans tous les lieux publics municipaux, incluant les rues, les ruelles, les parcs, les parcs canins, les tunnels piétonniers, les trottoirs et les pistes multifonctionnelles, tout comme c’est le cas pour l’alcool.

Il sera aussi interdit d’être intoxiqué sur la place publique dans cette ville de l’Estrie qui compte 165 000 habitants. Les contrevenants pourraient recevoir des constats d’infraction.

La loi provinciale prévoit l’interdiction de fumer de la marijuana dans les endroits publics où il est déjà interdit de consommer du tabac.

La présidente du comité de la sécurité publique à la Ville de Sherbrooke, la conseillère Danielle Berthold, a expliqué que l’intention des élus municipaux est d’imposer une restriction très sévère dans un premier temps, et qu’après un an, le règlement pourrait être modifié.

«On va regarder les gens aller, comment les citoyennes et les citoyens de la ville de Sherbrooke vont s’adapter à cette nouvelle réalité. On aura un mini-comité qui fera une sorte de vigie au cours de cette année-là pour nous revenir avec des statistiques: combien d’arrestations il y a eu? Est-ce que ç’a été difficile d’appliquer la loi pour le cannabis? Et dans un an, s’il y a des améliorations, ou en fait s’il y a des permissions à accorder, la Ville sera très ouverte à ce que ces recommandations soient appliquées», a soutenu Mme Berthold en entrevue avec La Presse canadienne.

La conseillère a fait valoir qu’il était «toujours plus facile de donner une permission que de la retirer au niveau du comportement humain».

«On a voulu d’une part agir en « bon père de famille », donc appliquer cette restriction sévère pour ce qui est de la Ville de Sherbrooke, mais aussi faire en sorte qu’elle soit facile d’application pour nos policiers», a-t-elle ajouté.

———

Quelques municipalités qui ont décidé d’interdire la consommation de cannabis sur la voie publique:

Repentigny (Lanaudière) – 84 000 habitants

Saint-Eustache (Laurentides) – 45 000 habitants

Saguenay (Saguenay–Lac-Saint-Jean) – 144 000 habitants

Hampstead (île de Montréal) – 7000 habitants

Westmount (île de Montréal) – 20 000 habitants (interdiction dans les parcs et autres lieux publics de la ville, sauf sur les trottoirs)

Drummondville (Centre-du-Québec) – 77 000 habitants (interdiction dans les parcs et autres lieux publics de la ville, sauf sur les trottoirs)

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!