MONTRÉAL — Le Parti québécois (PQ) veut créer une nouvelle structure afin de simplifier les interactions qu’ont les citoyens avec l’État.

Le PQ créerait une escouade qui serait chargée d’identifier les problèmes qu’affrontent les citoyens, les entrepreneurs et les agriculteurs lorsqu’ils font affaire avec le gouvernement du Québec.

Le parti veut s’attaquer aux dédoublements, à la paperasse et aux vestiges d’une autre époque, dont les fax. Il propose notamment de mettre fin aux envois de prescriptions par fax, et de s’assurer que les dossiers soient transférés automatiquement lorsqu’un enfant change de CPE ou qu’un patient change de médecin de famille.

Le chef péquiste Jean-François Lisée ne croit pas que cette nouvelle escouade n’alourdisse encore davantage l’État, puisqu’elle sera la plus «légère» possible, a-t-il indiqué.

«On ne va pas faire un ministère de la simplification, on va pas faire une couche avec des sous-ministres adjoints, partout, de la simplification. Non, non, on fait la chose la plus légère possible», a-t-il expliqué vendredi matin en conférence de presse à Montréal.

L’escouade pourrait être formée, par exemple, d’une dizaine de personnes.

La nouvelle équipe pourra recevoir les recommandations de la population et de la protectrice du citoyen.

Le PQ estime les coûts d’une telle mesure à moins d’un million $ par année, mais il croit qu’à terme, elle fera économiser de l’argent aux contribuables, mais aussi aux entreprises.

«Les entreprises paient globalement au Québec près de 8 milliards $ juste pour gérer les formulaires administratifs. Si on réduisait ça de moitié, ce serait extraordinaire pour leur compétitivité», a indiqué M. Lisée.

Le chef péquiste passe sa journée dans la métropole, vendredi.

Il doit rencontrer la mairesse de Montréal, Valérie Plante, en après-midi, avant de se rendre à la tour de Radio-Canada pour enregistrer l’émission «Tout le monde en parle» avec les autres chefs de partis. L’émission sera toutefois diffusée dimanche soir.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!