Ryan Remiorz/La Presse canadienne Gaétan Courchesne, de la GRC, Jean Audette, de la Sûreté du Québec et Pierre Brochet, du SPVM, lors du bilan de l'opération Loquace.

MONTRÉAL – L’opération «Loquace», qui a permis de démanteler jeudi un vaste réseau de trafiquants de stupéfiants oeuvrant au Québec et dans d’autres provinces canadiennes, a mené à l’arrestation de 111 personnes, selon un nouveau bilan communiqué vendredi.

Vingt-six autres individus sont toujours recherchés, dont certaines têtes dirigeantes du réseau.

Le Service des enquêtes sur le crime organisé de la Sûreté du Québec a par ailleurs révélé vendredi que plus de 1,5 million $ en argent avaient été saisis, de même que 53 véhicules, 189 armes à feu, des drogues de toutes sortes, un laboratoire de fabrication de comprimés, et une serre de culture de cannabis.

Le réseau était impliqué dans l’importation, le transport et le trafic de stupéfiants, et serait relié à différentes souches du crime organisé, dont les Hells Angels et la mafia italienne.

Six individus dirigeaient les activités du réseau. Larry Amero et Shane Maloney, tous deux de Verdun, ont été arrêtés jeudi. Quant à Rabih Alkalil, Frédéric Lavoie et Mihale Leventis, de Montréal, et Timoléon Psiharis, de Laval, ils sont activement recherchés.

L’enquête a établi que le chiffre d’affaires de l’organisation s’est élevé à plus de 50 millions $ en six mois.

Les personnes appréhendées devront faire face à des accusations d’importation de stupéfiants, de complot pour importation, de gangstérisme, de trafic de stupéfiants et de complot pour en faire le trafic.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!