Adrian Wyld/PC Peter MacKay

BFC GREENWOOD, N.-É. – Une vidéo dans laquelle un officier des Forces armées canadiennes se peint le visage en brun pour incarner le frère d’Oussama ben Laden est de mauvais goût mais elle ne reflète pas une image fidèle des militaires, a soutenu jeudi le ministre de la Défense nationale.

Peter MacKay a émis un communiqué en réaction à la vidéo de 2010 dans laquelle on voit un membre non identifié de la 14e Escadre Greenwood portant une fausse barbe et un turban, qui se vante d’avoir travaillé avec le leader d’al Qaïda.

La télévision anglaise de Radio-Canada dit avoir obtenu une copie de la vidéo dans laquelle l’officier traite une femme de «stupide infidèle», affirme conduire un taxi, et ordonne à quelqu’un qu’on ne voit pas à l’écran de s’éloigner de sa voiture piégée, sans quoi il irait chez-lui et «monterait» sa chèvre.

M. MacKay affirme qu’une enquête a été ouverte dès que le ministère de la Défense nationale a appris l’existence de ces images.

Le capitaine John Pulchny, un porte-parole de la 14e Escadre Greenwood, a indiqué que le Service national des enquêtes des Forces canadiennes tente de déterminer qui a tourné cette vidéo, et de savoir si des règles militaires ont été enfreintes.

M. Pulchny révèle qu’au moins un officier de l’Aviation royale canadienne a participé au tournage de la vidéo, qui a été diffusée lors d’un diner officiel à cette base de la Nouvelle-Écosse. Selon lui, on a ordonné la destruction des images, et les enquêteurs pourraient maintenant chercher à savoir pourquoi des copies circulent toujours.

«Il y a deux ans, certains membres des Forces canadiennes assignés à la BFC Greenwood ont tourné pour leurs collègues une vidéo de mauvais goût au contenu inapproprié, a dit le ministre MacKay.

«La tolérance culturelle et religieuse est une composante importante et essentielle de toute institution nationale et professionnelle, y compris les Forces armées canadiennes, et je crois que le contenu de cette vidéo ne correspond pas à la communauté militaire plus large et à ses responsables.»

Le commandant de l’Aviation royale canadienne, le lieutenant-général Yvan Blondin, a refusé de commenter les détails de l’affaire en raison de l’enquête en cours, mais il a offert ses excuses à ceux qui pourraient avoir été insultés.

«Nous n’avons aucune tolérance pour les gestes qui ne reflètent pas nos valeurs canadiennes, surtout le respect dû aux autres cultures et religions, a dit M. Blondin par voie de communiqué. J’offre mes excuses à ceux qui pourraient s’être sentis insultés et je répète ma détermination à prendre toutes les mesures administratives, disciplinaires ou correctives qui seraient justifiées.»

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!