LÉVIS, Qc – Québec annonce pour la xième fois la relance du chantier maritime Davie à Lévis, paralysé depuis des années.

La ministre déléguée à la Politique industrielle, Élaine Zakaïb, a confirmé lundi en conférence de presse que le gouvernement approuvait la transaction impliquant la vente du chantier maritime, qui passe ainsi des mains d’Upper Lakes Group, en Ontario, à l’entreprise Zafiro Marine, désormais détentrice de la totalité des actions de Davie.

«C’est donc officiel, la relance de chantier Davie sera pilotée par une équipe de gestionnaires qui a à coeur de le mener à la rentabilité», a indiqué la ministre Zakaïb, fière de procéder à cette annonce «avant la période des Fêtes».

Dans les circonstances, le gouvernement pouvait difficilement dire non à la transaction. «La refuser équivalait à signer la fermeture du chantier et annuler toutes les chances de relance», a commenté la ministre.

Depuis des années, d’une transaction à l’autre, le chantier Davie se bat pour sa survie.

Québec était impliqué dans le dossier par le biais d’Investissement Québec, le bras financier du gouvernement, qui avait prêté 35 millions $ à Davie sous la forme de débentures convertibles.

Investissement Québec avait recommandé récemment au gouvernement d’entériner la transaction conclue entre Zafiro et Upper Lakes, ce qui fut fait officiellement lundi.

Upper Lakes Group avait acquis Davie dans l’espoir de décrocher un des gros contrats de construction navale octroyés par le gouvernement fédéral en vue de renouveler sa flotte navale dans le cadre d’un ambitieux programme de 35 milliards $. Mais Davie avait mordu la poussière.

Upper Lakes avait par la suite décidé de se départir du chantier maritime, acheté avec la firme SNC-Lavalin, sous prétexte que le risque financier était devenu trop important.

Davie a déjà employé plus de 1000 personnes dans le passé. Lundi, la ministre Zakaïb a dit que 700 employés pourraient espérer réactiver le chantier au cours des trois prochaines années.

La dette désormais assumée par Zafiro envers le gouvernement du Québec s’élève à environ 40 millions $, a précisé la ministre.

La construction de bateaux pourrait reprendre dès janvier.

Zafiro, une entreprise européenne qui avait déposé son offre en août, se spécialise dans la construction de bateaux allant en haute mer.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!