OTTAWA – La Chambre des communes a rejeté une motion liée à l’avortement il y a deux mois, mais les députés conservateurs continuent d’amener le sujet sur la table.

Des pétitions sur l’avortement ont été déposées à au moins 20 reprises par des députés conservateurs — et une fois par un parlementaire libéral, Lawrence MacAulay — depuis que la Chambre a rejeté une motion d’arrière-ban appelant à la révision de la définition d’un être humain dans le Code criminel.

À la suite de la période des questions, les parlementaires ont l’option de déposer des pétitions soumises par leurs commettants sur presque n’importe quel enjeu.

Plusieurs des pétitions vont bien au-delà de la motion présentée par le conservateur Stephen Woodworth, qui appelait le gouvernement à constituer un comité pour étudier la définition d’un être humain.

Par exemple, une pétition demandait au Parlement de promulguer une loi restreignant l’avortement de la manière la plus étendue possible.

Les députés n’ont pas l’obligation de présenter ces pétitions, et ne sont pas liés par leur contenu.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!