Andrew Vaughan/La Presse canadienne

FREDERICTON — L’homme de Fredericton accusé du meurtre de quatre personnes lors d’une fusillade au mois d’août devra maintenant subir une évaluation psychiatrique de 60 jours afin de déterminer s’il pourrait être déclaré criminellement responsable des crimes.

Matthew Raymond est accusé du meurtre au premier degré des policiers municipaux Sara Burns et Robb Costello, ainsi que des civils Donnie Robichaud et Bobbie Lee Wright.

L’accusé avait déjà été déclaré apte à subir son procès après une évaluation psychologique de deux semaines. Les détails des arguments pour étayer la nouvelle requête sont frappés d’une ordonnance de non-publication.

Son avocate, Alison Ménard, a déclaré mardi qu’une évaluation plus longue — 60 jours — permet d’évaluer l’état mental d’un accusé au moment de l’infraction présumée, afin de déterminer une «intention coupable».

La cause a été reportée au 8 février 2019.

Matthew Raymond aurait ouvert le feu le 10 août de la fenêtre de son appartement avec une arme d’épaule, tuant d’abord les deux civils qui chargeaient une voiture pour un voyage; il aurait ensuite abattu les deux premiers policiers dépêchés sur les lieux.

L’accusé a déjà soutenu devant le juge qu’il existait des preuves lui permettant d’être «exonéré» sur-le-champ en raison d’une «folie passagère».

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!