OTTAWA – La course à la chefferie du Parti libéral du Canada a perdu un joueur.

Alex Burton, un procureur de la Couronne de Vancouver perçu comme un négligé de la course, a décidé d’abandonner.

D’autres désistements pourraient suivre à l’approche de la date butoir pour verser l’imposant droit d’entrée de 75 000$ exigé par les autorités du parti. Le deuxième versement de 25 000$ doit être déposé d’ici la fin de la semaine, bien que les candidats peuvent attendre jusqu’à la mi-janvier et payer la totalité du droit d’entrée en un seul versement.

Parce que le parti prélève une fraction de 10 pour cent sur chaque dollar recueilli par les aspirants, chacun des candidats doit en fait amasser 82 500$ pour entrer dans la course.

Selon Kevin Chalmers, le gérant de campagne de M. Burton, celui-ci aurait pu payer le droit d’entrée, mais il lui aurait peut-être été plus difficile de recueillir l’argent nécessaire au-delà de la date limite pour mener une campagne efficace. Déjà que M. Burton opérait avec un budget restreint, se déplaçant dans les diverses régions du pays à bord d’une maison mobile.

M. Chalmers a également confié que d’autres obstacles se dressaient sur la route de M. Burton, notamment le fait que celui-ci ne soit pas député à la Chambre des communes et qu’il n’a pas accès à une liste pointue des membres du parti.

«J’ai mentionné qu’il était important de participer à cette course d’une manière semblable à celle que j’adopterais pour diriger mon parti. C’est donc dire que je devais faire preuve de discipline fiscale dans ma campagne au leadership et manifester la volonté de prendre des décisions ardues, même si elles mènent à une conclusion que je considère difficile», a précisé M. Burton dans une déclaration écrite.

M. Burton a ajouté qu’il se concentrerait dorénavant sur les élections de 2015 lors desquelles il aspire à devenir candidat pour le Parti libéral.

Jusqu’à maintenant, six candidats ont rempli les documents requis et remis le premier versement de 25 000$. Il s’agit des députés montréalais Justin Trudeau et Marc Garneau, de la députée de Vancouver Joyce Murray, de l’ancienne députée Martha Hall Findlay, de Karen McCrimmon, lieutenant-colonel des Forces armées canadiennes à la retraite, et de l’avocate torontoise Deborah Coyne.

Justin Trudeau, le fils de l’ancien premier ministre Pierre Elliott Trudeau, est le grand favori de la course.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!