Jacques Boissinot Jacques Boissinot / La Presse Canadienne

HALIFAX – Une étude commandée par le gouvernement de la Nouvelle-Écosse conclut que si la province achetait son électricité du projet hydroélectrique Muskrat Falls, il lui en coûterait 402 millions $ de moins pendant 35 ans que si elle s’en procurait auprès d’Hydro-Québec.

L’étude que le consultant John Dalton publie ce jeudi ajoute que les économies pour la Nouvelle-Écosse atteindraient 1,5 milliard $ par rapport à un usage combiné d’énergie éolienne et de gaz naturel.

Le gouvernement a commandé cette étude en septembre afin de déterminer si l’achat d’électricité produite à Muskrat Falls, au Labrador, et acheminée par câbles sous-marins, serait une option économique pour la Nouvelle-Écosse.

L’étude confiée sans processus d’appel d’offres à une firme d’analyse établie au Massachusetts, a été réalisée grâce à un programme informatique qui a calculé les coûts des trois possibilités.

À propos de l’achat d’hydroélectricité d’Hydro-Québec, John Dalton souligne que la Nouvelle-Écosse serait aux prises avec des tarifs qu’il juge assez élevés. Quant à l’autre option, elle est tributaire, écrit-il, des coûts élevés des gazoducs estimés à plusieurs centaines de millions de dollars.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!