Des équipes de secours recherchant trois Canadiens à bord d’un avion qui se serait écrasé en Antarctique étaient aux prises avec de mauvaises conditions météorologiques, mercredi, alors qu’une faible visibilité et de forts vents nuisaient aux efforts de secours.

Aucune information n’était disponible à propos des trois hommes à bord de l’appareil Twin Otter appartenant à la compagnie Kenn Borek Air, sise à Calgary.

Un porte-parole de la U.S. National Science Foundation — qui gère une station de recherche aidant à retrouver l’avion disparu — a indiqué que les trois personnes à bord de l’appareil seraient des employés de Kenn Borek: un pilote, un copilote et un ingénieur de vol.

L’avion, parti du Pôle Sud, volait vers une base italienne dans la baie de Terra Nova, dans l’Antarctique.

Kenn Borek Air, qui possède une bonne expérience des déplacements aériens sur ce continent, n’a pas été en mesure de commenter immédiatement lorsqu’elle a été contactée par La Presse Canadienne.

Des Canadiens discutant de l’incident sur Twitter ont identifié le pilote de Kenn Borek comme étant Bob Heath. Des appels à sa résidence ont été référés à la compagnie aérienne.

Peu de détails étaient disponibles à propos de l’état de l’avion porté disparu, qui a commencé à transmettre des signaux à l’aide de son émetteur de localisation d’urgence tard dans la nuit de mardi.

«Nous ne savons pas exactement ce qui se passe, à l’exception du fait que l’émetteur transmet toujours», a déclaré le capitaine Jean Houde du Centre de coordination des opérations de sauvetage à Trenton, en Ontario­, qui est en contact avec les autorités néo-zélandaises en charge des recherches.

La région se trouve dans la zone sous la responsabilité de la Nouvelle-Zélande, et les autorités de ce pays collaborent avec les autorités américaines, canadiennes et italiennes.

Le responsable néo-zélandais des opérations de sauvetage, Joshn Ashby, a indiqué qu’un avion DC3 avait survolé la zone des recherches, mais que l’épaisse couche nuageuse empêchait les équipes de secours d’avoir une bonne vue du sol.

Il a ajouté que plusieurs avions et hélicoptères étaient prêts à décoller, dès l’instant où les conditions météorologiques leur permettraient de prendre l’air et de se rendre sur place.

M. Ashby a également indiqué que l’avion transportant les trois Canadiens transportait de l’équipement de survie, y compris des tentes et des fournitures pour une durée de cinq jours.

Le signal de l’avion disparu provient de l’extrémité nord de la chaîne de montagnes de la Reine-Alexandra.

Le ministère canadien des Affaires étrangères a indiqué mercredi que des responsables canadiens en Nouvelle-Zélande travaillaient étroitement avec les autorités sur place.

«Les efforts de sauvetage sont actuellement en cours. Des responsables consulaires sont prêts à offrir des services consulaires si nécessaire», a déclaré la porte-parole Barbara Harvey.

Kenn Borek Air est en affaires depuis 1970. Selon leur site Internet de l’entreprise, 14 avions ont participé à sa saison antarctique 2012.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!