Claude Lafond/Biodôme de Montréal

AMHERST, N.-É. – Les ministres des Pêches des trois provinces maritimes mettront sur pied un groupe de travail afin de résoudre un différend sur le prix du homard entre les pêcheurs et les transformateurs.

Sterling Belliveau, ministre néo-écossais des Pêches, affirme que ses homologues et lui avaient demandé à leur personnel de dresser, d’ici deux semaines, une liste de personnes recommandées pour siéger au sein de ce comité.

Ce comité se penchera sur plusieurs questions, notamment des allégations de fixation des prix et les efforts d’établissement des prix avant même que les pêcheurs n’installent leurs cages, a ajouté le ministre.

L’annonce de la création du groupe a été faite après une rencontre ministérielle tenue mercredi à Amherst, en Nouvelle-Écosse.

Les pêcheurs ont repris la mer, mardi, après avoir amarré leur bateau, il y a plus d’une semaine, afin d’attirer l’attention sur la chute du prix du homard, désormais vendu à environ 4 $ la livre en Nouvelle-Écosse, et jusqu’à 3,25 $ la livre à l’Île-du-Prince-Édouard.

Des pêcheurs de homards ont dit vouloir obtenir des prix semblables à ceux de l’an dernier, soit de 4,50 $ à 5,00 $ la livre.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!