OTTAWA – La Cour fédérale a rejeté une requête pour renverser les résultats dans six circonscriptions fédérales lors des élections de 2011, mais les deux camps impliqués dans le litige crient victoire dans ce qui a été surnommé l’affaire des appels robotisés.

Les conservateurs clament que la décision démontre qu’il n’y a eu aucune action répréhensible posée par le parti ou les candidats conservateurs et leurs équipes durant la campagne électorale.

Mais le Conseil des Canadiens, qui a financé l’action judiciaire lancée par un groupe de huit électeurs qui ont reçu les appels frauduleux, retient plutôt que la Cour a conclu qu’une fraude a été commise.

Le porte-parole du Conseil, Garry Neil, affirme que le jugement valide les préoccupations persistantes du public à propos de la façon dont a été menée la campagne électorale dans les six circonscriptions.

M. Neil explique que les électeurs qui ont porté la cause devant les tribunaux devront décider s’ils souhaitent porter le dossier devant la Cour suprême du Canada.

Les six circonscriptions en question sont celles de Vancouver Island North, en Colombie-Britannique, Yukon, Saskatoon-Rosetown-Biggar, en Saskatchewan, Elmwood-Transcona, Winnipeg South Centre, au Manitoba, et Nipissing-Timiskaming, en Ontario.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!