VALLÉE-JONCTION, Qc – L’usine de découpe de porc d’Olymel à Vallée-Jonction, en Beauce, ne pourra reprendre ses activités avant lundi prochain.

La direction a confirmé que le retour à la normale prendrait plus de temps que prévu et que les services d’urgence sont toujours en possession de l’usine. Ces équipes doivent s’assurer que toutes les traces d’ammoniac ont été retirées des lieux où travaillent les employés et que l’usine est bel et bien sécuritaire.

C’est un tuyau, contenant de l’ammoniac, qui est à l’origine de la fuite survenue lundi soir et qui a forcé l’interruption des opérations. En tout, neuf employés ont été dirigés aux hôpitaux de Lévis et de Saint-Georges. Ils ont tous reçu leur congé depuis.

L’ammoniac est un gaz irritant et dangereux utilisé pour les systèmes de refroidissement et de congélation.

Environ 1000 employés sont touchés par cette pause involontaire des activités de l’entreprise. Olymel n’a pas encore confirmé aux médias quel traitement leur sera réservé.

Une proposition a été présentée au syndicat puisqu’il s’agit clairement, selon le syndicat, d’un cas de force majeure, une situation correspondant à des dispositions de la convention collective en pareilles circonstances. Cette position sera transmise aux employés et doit préciser s’ils seront payés et à quelle hauteur ils le seront, le cas échéant.

La direction d’Olymel a mentionné que toute la production de la semaine a été perdue. Pas moins de 80 pour cent de cette production était destinée aux marchés de la Russie, des États-Unis et au Japon.

Un service logistique a été mis en place pour les fournisseurs qui ont dû voir leurs produits détournés. Ainsi, les porcs qui étaient destinés à Vallée-Jonction ont été envoyés à l’usine d’Olymel à Saint-Esprit, dans Lanaudière, ou à celle de Princeville, dans la région du Centre-du-Québec.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!