Près de 17 000 étudiants des régions de Québec, de la Montérégie, de Sherbrooke et de Montréal se sont joints, au cours du week-end, aux 45 000 étudiants membres de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ).

La Coalition large de l’ASSÉ (CLASSE), ainsi formée, vise à lutter contre le gouvernement et la hausse des droits de scolarité qu’il prévoit. L’ASSÉ s’attend à ce que davantage d’étudiants se joignent à la CLASSE d’ici la fin de l’année.

«D’autres votes d’adhésion sont prévus en cette fin de session et pour l’hiver prochain dans plusieurs associations étudiantes du Québec, a indiqué le porte-parole de la CLASSE, Gabriel Nadeau-Dubois. Pour l’instant nous sommes plus de 60 000, mais le gouvernement peut s’attendre à ce que plusieurs milliers d’autres étudiants viennent gonfler nos rangs. Les étudiants et étudiantes sont motivés et veulent abolir la hausse des frais de scolarité.»

Les associations étudiantes ont déjà indiqué que si le gouvernement ne recule pas, elles sont prêtes à déclencher une grève générale au cours de la session d’hiver.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!