Chaque semaine, Influence Communication surveille et analyse pour Métro la couverture internationale du Québec dans 160 pays du monde en 22 langues.

En 2013, 11 % de l’intérêt médiatique international pour l’immigration de travailleurs et d’étudiants a porté sur le Canada. De ce pourcentage, 78 % touchait le Québec.

On vante notamment la qualité de vie, les faibles coûts de scolarité, le climat social et la stabilité de l’économie. La France, les Philippines et la Chine comptent d’ailleurs parmi les pays dont les médias accordent le plus de place à ce type de contenu.

À titre d’exemple, le quotidien Le Parisien frappait, le 14 janvier dernier, l’imaginaire des Français désireux de venir s’installer chez nous avec une pleine page, relayée partout au pays, traitant des permis de vacances-travail pour le Québec.

«Tenu secret jusqu’à la dernière seconde» par l’ambassade canadienne à Paris, le quota offert permet l’émission de près de 6 450 visas. D’après le quotidien, ce quota devrait être épuisé en un quart d’heure. Une situation suivie de près par les jeunes Français, semble-t-il.

Seule ombre au tableau de la couverture internationale sur l’immigration au Québec : moins de 1 % de la couverture médiatique souligne le fait français.  De plus, 94 % des reportages qui font cette nuance proviennent de pays ayant une importante population francophone (France, Belgique, Suisse) et entretenant déjà une grande proximité avec le Québec.

L’affaire Naima Rharouity
L’affaire entourant le décès de Naima Rharouity dans le métro de Montréal a soulevé les passions au Québec, mais aussi à l’international. L’incident s’est notamment retrouvé dans l’actualité de la Turquie, du Maroc et de plusieurs autres pays. La couverture turque (7,2 % des éléments de nouvelles dans le monde) a d’ailleurs été deux fois plus soutenue que celle des États-Unis (3,3 %). Les angles de couverture sont cependant restés sensiblement les mêmes qu’au Québec : la Belle Province, 25 % des nouvelles faisaient référence à un hijab, comparativement à environ 20 % dans le reste du monde.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!