MONTRÉAL – Un jeune homme de 23 ans de Longueuil doit comparaître jeudi au palais de justice de Longueuil relativement au démantèlement d’un laboratoire clandestin, en Montérégie, où il se fabriquait une impressionnante quantité de stéroïdes et de médicaments contrefaits.

Alexandre Beaudry se présentera devant le juge pour faire face à des accusations de possession et de production de substances contrôlées en vue d’en faire le trafic. Il a été arrêté le 20 novembre dernier à la suite d’une enquête de sept mois impliquant la Gendarmerie royale du Canada (GRC), l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) et le Service de police de la ville de Longueuil.

Le laboratoire clandestin était situé dans un entrepôt loué du quartier industriel de Longueuil. Les policiers y ont notamment saisi plus de 22 000 comprimés de stéroïdes, des stéroïdes injectables et des produits qui auraient pu servir à fabriquer plus de 280 000 comprimés contrefaits d’un médicament contre le dysfonctionnement érectile.

Les enquêteurs y ont effectué au total deux perquisitions, ce qui leur a permis de saisir également plus de 15 000 comprimés de médicaments contrefaits, deux presses à comprimés et une machine servant à enrober les comprimés.

Dans un communiqué diffusé mardi, la GRC a souligné que la qualité des emballages et l’apparence des produits contrefaits étaient à s’y méprendre. Les sceaux scellés et les étiquettes laissaient croire à l’utilisateur que les produits étaient fiables et de haute qualité, ce qui n’était pas le cas. Le contenu réel des produits est inconnu, ce qui pose un véritable danger pour le consommateur, d’autant plus que l’insalubrité des lieux laisse croire à des risques d’infection élevés dans le cas des produits injectables.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!