Archives Métro

CALGARY – Le président et chef de la direction du Canadien Pacifique (TSX:CP), Hunter Harrison, affirme que le «dollar tout-puissant» empêche la mise en place de changements dont la sécurité ferroviaire a sérieusement besoin.

À l’occasion d’une allocution passionnée devant la Chambre de commerce de Calgary, M. Harrison a affirmé que le temps des études était terminé et que le moment était venu de retirer immédiatement de la circulation les vieux wagons-citernes encore utilisés en Amérique du Nord.

Les omniprésents wagons DOT-111 font depuis longtemps l’objet de critiques. On leur reproche d’avoir une paroi trop fragile pour résister aux chocs lors d’un déraillement, mais personne n’est d’accord pour payer leur remplacement ou leur modification.

Ces wagons sont du genre de ceux qui ont été impliqués dans le déraillement ayant provoqué une explosion et un incendie au coeur de la ville de Lac-Mégantic, l’été dernier. Cette tragédie a coûté la vie à 47 personnes.

M. Harrison a affirmé qu’il ne revenait pas aux sociétés ferroviaires de décider quelles marchandises elles transportaient le long de leurs réseaux, ou dans quel type de wagons elles le faisaient.

La société Irving, du Nouveau-Brunswick, a annoncé lundi que les wagons-citernes du même type que ceux impliqués dans la tragédie de Lac-Mégantic seraient éliminés de son parc.

L’entreprise a indiqué qu’elle convertirait son parc servant à transporter du pétrole brut pour répondre aux normes de sécurité américaines pour les wagons-citernes DOT-111 construits après le 1er octobre 2011, et se débarrasserait des vieux wagons.

Les spécifications établies par l’Association of American Railroads nécessitent que les wagons construits après cette date soient munis d’un blindage réduisant les risques de déversement en cas de déraillement.

Irving a indiqué que la conversion serait complétée d’ici au 30 avril.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!